"Conseil et Gestion de Patrimoine à la carte"

FLASH DU 10 MARS 2020

Au-delà de l’actualité récente liée au Coronavirus, ou même à la crise pétrolière résultant d’une baisse des prix du pétrole et d’un désaccord sur les quotas de production entre les pays de l’OPEP, la Russie et l’Arabie Saoudite, l’agenda macroéconomique reste chargé.

M. Powell, président de la FED, a annoncé mardi une baisse de 50 points de base des fed-funds (taux auxquels les banques et les institutionnels prêtent).

Pourquoi une telle précipitation ? cela ne contribue -t-il pas à l’affolement des marchés.
En quoi cette mesure pouvait endiguer le problème sanitaire et ses conséquences économiques alors que le bilan économique américain était plutôt favorable ?

En conséquence :
– Les incertitudes sanitaires, le confinement planétaire et la psychose grandissante sur les marchés ont une nouvelle fois donné lieu à la déroute des actifs risqués qui, après l’à-pic de la semaine précédente, ont poursuivi leur décrue. Logiquement, seul le compartiment obligataire – l’un des rares îlots de refuge pour les investisseurs – s’est distingué à la hausse.
Cette tendance ne change rien au nouveau palmarès qui prévaut depuis quinze jours maintenant. Celui-ci reste emmené par les obligations (2,81 %) suivies par les actions (-9,28 %) et, enfin, les matières premières (-12,90 %).

– L’intervention de la FED a eu pour seul effet d’entraîner un fort recul du billet vert.

Quoi qu’il en soit, gardons la tête froide et tournons-nous vers l’avenir, c’est à dire vers la pente ascendante du V.

Après le passage du pic de l’épidémie, ne peut-on pas s’attendre à retrouver une tendance haussière avec des opportunités de marché à saisir ? Car les investisseurs ne se satisferont pas longtemps des 0,5 % (taux à 10 ans américain) et -0,35 % (taux à 10 ans français) !

Citons pour terminer Warren Buffet :
« Restez à l’écart de la folie qu’entraîne la fluctuation des marchés. »
« Voyez les fluctuations du marché comme votre alliée plutôt que votre ennemie ; tirez profit de la folie plutôt que d’y prendre part. »

Et surtout, « Soyez patient, très patient ! »

PAGESCO garde le cap !