"Conseil et Gestion de Patrimoine à la carte"

Impôt sur le revenu : devez-vous rattacher votre enfant majeur ?

Voici quelques éléments pour vous aider dans  votre réflexion

Tout dépend de la composition de votre foyer fiscal, des revenus de votre enfant et de vos revenus.

Si votre enfant a plus de 18 ans et moins de 21 ans – ou 25 ans s’il est étudiant – vous avez la possibilité de le rattacher à votre foyer fiscal : ceci vous donnera une demi-part supplémentaire – ou une part si vous avez au moins trois enfants – . En revanche les revenus de votre enfant seront à intégrer dans votre déclaration d’impôts. S’il n’a pas eu de revenus le rattachement permet de limiter le taux d’imposition et donc le montant de votre impôt.

Si votre enfant a perçu des revenus il peut être pertinent de faire une imposition séparée. Cela vous permet – dans la mesure où ceci est justifié par des documents – de déduire une pension alimentaire maximale de 5 959 €. Vous ne bénéficiez plus de la ½ part (ou d’une part si vous avez plus de 3 enfants). Votre enfant fera de son côté une déclaration d’impôts sur laquelle il précisera le montant de ses revenus, pension alimentaire comprise.

Attention au plafond du quotient familial de 1 575 €.

Le choix entre ces deux solutions a des conséquences sur la réduction d’impôts pour frais de scolarité, la taxe d’habitation, les APL.

A vos calculettes sinon,

Prenez rapidement RDV avec Pagesco pour vivre sereinement cette période et ne pas vous retrouver stressé la veille de la date limite des déclarations.