"Conseil et Gestion de Patrimoine à la carte"

Quelles leçons devons-nous tirer de 2018 ?

En ce début d’année, plusieurs sociétés de gestion de portefeuille, parmi lesquelles JP MORGAN et Sycomore, pour ne citer qu’eux, ont livré aux professionnels du conseil en gestion de patrimoine leur analyse de l’année écoulée.

Tous s’accordent à dire que le scenario 2018 n’avait jamais été vécu depuis 1900 : plus de 90% des classes d’actifs en performance négative (tous corrélés entre eux). Certains sujets (géo)politiques ont largement impacté le monde de la finance. BREXIT, conflit sino-américain, le comportement de la FED ont été les acteurs de ces derniers mois.

Quelle-que soit leur style de gestion ou leur méthode, ces assets managers ont en commun de suivre chacun leur fil rouge : certains à l’approche très patrimoniale rappellent à qui veut bien l’entendre que les placements en actions s’entendent sur le long terme. D’autres prudents sur les actions, se tournent massivement vers les obligations, tout en étant conscients que le niveau de performance est en général corrélé à la prise de risque.

Quant à Laurent DURIN, DG de Claresco Finance, pour qui la décorrélation n’est pas une fin en soi, il prêche pour une diversification.
Ce que l’on retient de cette présentation, très complète, c’est la position centrale du client dans la démarche du conseiller en gestion de patrimoine.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais produit, de bonne ou de mauvaise allocation d’actifs : il y a vous, client, avec vos connaissances ou vos méconnaissances, votre appétence (ou votre aversion) au risque.

C’est en fonction de vous que nous, conseillers en gestion de patrimoine, allons bâtir une allocation d’actifs cohérente.

C’est également au regard de l’évolution de votre situation personnelle, que certains arbitrages vous seront proposés.
Parce que dans Conseiller en Gestion de Patrimoine, il y a d’abord Conseiller, prenez rendez-vous sans attendre pour votre bilan annuel.

PAGESCO, une gestion à la carte, à votre service.